Supprimer les obstacles pour les étudiants étrangers qui travaillent dans les services essentiels pour lutter contre la COVID-19

Supprimer les obstacles pour les étudiants étrangers qui travaillent dans les services essentiels pour lutter contre la COVID-19

Pour aider à lutter contre l’éclosion de la COVID-19, à compter d’aujourd’hui, le gouvernement lève la restriction selon laquelle les étudiants étrangers ne peuvent travailler que 20 heures par semaine pendant les cours, à condition qu’ils travaillent dans un service essentiel ou une fonction essentielle, comme le domaine des soins de santé, de l’infrastructure critique ou de la fourniture des aliments ou d’autres biens essentiels.

Pendant l’éclosion de la COVID-19, les travailleurs de certains rôles et industries sont soumis à des pressions considérables, et le gouvernement reconnaît le fait que les étudiants étrangers déjà au Canada peuvent tenter de relever les défis de la pandémie.

Par ailleurs, des milliers d’étudiants étrangers étudient dans des programmes liés à la santé et aux services d’urgence, dont plusieurs seraient presque entièrement formés et prêts à obtenir leur diplôme. Cette modification temporaire des règles vise à fournir aux établissements de santé un accès à des travailleurs supplémentaires bien formés à un moment où un besoin criant se fait sentir.

L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Citations

« Les immigrants, les travailleurs étrangers temporaires et les étudiants étrangers apportent d’importantes contributions en tant que travailleurs de première ligne dans les secteurs des soins de santé et d’autres services essentiels. Nous connaissons et apprécions leurs efforts et leurs sacrifices pour maintenir la santé des Canadiens et assurer la livraison et la prestation de biens et services essentiels. »
– L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • Les étudiants étrangers et leurs employeurs doivent consulter l’Orientation sur les services et les fonctions essentiels au Canada pendant la pandémie de la COVID-19, publiée par Sécurité publique et Protection civile Canada, afin de déterminer si l’emploi de l’étudiant lui permettrait de travailler plus de 20 heures par semaine au cours de la session.
  • La modification temporaire des règles sera en vigueur jusqu’au 31 août 2020.
  • En 2017‑2018, Statistique Canada a indiqué que plus de 11 000 étudiants étrangers étaient inscrits à un programme en soins de santé dans une université ou un collège au Canada, ce qui représente environ 4 % des étudiants en soins de santé à ce temps‑là.