Saint-Malo : le club d’aviron rame pour gagner le Canada

Article de Marc-André Mouchère sur France3 Bretagne

équipage
loann Cuvillier, Virginie Jouffe, Élodie Prince, Fabienne Courtois, Charline Lebreton championne de France / © DR

C’est l’histoire de deux équipages d’aviron de mer : un quatre barré séniors hommes et un quatre barré séniors femmes. Avec des costauds qui grimpent en championnats de France et visent les championnats du monde. Reste à s’offrir la traversée de l’Atlantique et ça c’est une autre paire de manches.

Rappel de l’épisode précédent

La saison dernière (2016/2017), le club d’aviron de mer malouin leur a acheté un beau bateau tout carbone. Motivé, le quatre barré hommes séniors a fait 4ème au Championnat de France malgré une avarie de barre.

Les femmes de leur coté ont chopé la septième place. Sur leur lancée ils se sont tous présentés au Championnat du monde qui se déroulait à Thonon-les-Bains. Et ils ont fait des vagues sur le Léman, en décrochant deux belles septièmes places en octobre 2017.

Impossible n’est pas malouin

Pour prouver que ce n’est pas du tout une question de chance mais complètement une question d’entraînement, ils ont décidé de remettre ça en 2018 ! Objectif : décrocher un podium au championnat de France d’aviron de mer fin mai à Plougonvelin.

Comme le racontent eux-mêmes les rameurs malouins sur leur page Facebook : « En guise d’entraînements, nous avons participé avec le reste de nos camarades du club de la Société Nautique de la baie de Saint-Malo (SNBSM) au championnat Grand Ouest qui s’est déroulé en 4 manches. Résultat général, nous avons gagné dans nos catégories respectives le titre de champions et championnes du Grand Ouest ! Notre club de Saint-Malo gagne lui le droit de se faire appeler meilleur club Grand Ouest de la saison 2017-2018 ! »

Objectif atteint

Forts de cette double victoire ils se sont présenté au Championnat de France à Plougonvelin. Et là; malgré des conditions météo déroutantes, le quatre barré féminin est venu décrocher le titre de Championnes de France 2018.
Quant au quatre barré masculin, il est venu arracher la troisième place. CQFD

Bouchée doubles

C’est connu, le Malouin est plus persévérant que têtu. Alors avant de se présenter cette fois aux championnat du monde, ils ont mis les bouchées doubles, question préparation sportive.

Ainsi avec leur entraîneur (Karim Jouffe) et leur coach sportif (Yann Moulard), le programme est exigeant, tant pour travailler la coordination en mer que pour travailler les muscles à terre.

Le nerf de la guerre

De tout temps les Malouins ont trouver de l’argent pour armer des bateaux. Cette fois le budget est de 13.500 euros pour emporter les deux équipages et leurs barreurs à Victoria au Canada où se déroulera le championnat du monde. Dix places d’avion, la location d’un bateau carbone, et un peu d’intendance (ça mange et ça dort un rameur).

L’office des sports de Saint-Malo, la Société nautique et quelques sponsors ont déjà apporté plus de la moitié de la somme.

Les sponsors sont toujours les bienvenus.

Pour les particuliers qui voudrait participer à ce nouveau défi, rendez-vous sur le site helloasso.com pour financer les 5000 euros qui manquent encore.