Préparation du lancement d’Entrée express

Ecrit par Association Nationale France-Canada on. Posté dans Actualité

Le 14 juillet 2014 à Toronto, le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, Chris Alexander, a rencontré des intervenants et des chefs d’entreprise au sujet du lancement d’Entrée express en janvier 2015, un système qui permettra au Canada d’accueillir plus rapidement et plus efficacement les immigrants économiques qualifiés.

Le gouvernement du Canada, en partenariat avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, a tenu, au cours des derniers mois, une série de séances d’information sur Entrée express avec des employeurs des quatre coins du pays.

Entrée express, un système électronique de gestion des demandes, sera utilisé pour quatre programmes d’immigration économique existants : le Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), le Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral), la catégorie de l’expérience canadienne, et une portion du Programme des candidats des provinces. Dans le cadre d’Entrée express, les candidatures des étrangers qui répondent aux critères de l’un des programmes fédéraux d’immigration visés par Entrée express seront placées dans un bassin, vers lequel les employeurs pourront se tourner pour trouver des candidats qui répondent à leurs besoins lorsqu’ils sont incapables de trouver un citoyen ou un résident permanent du Canada pour doter leurs postes vacants. Le nouveau Guichet emplois amélioré du gouvernement du Canada facilitera le jumelage des employeurs canadiens et des candidats d’Entrée express.

Les candidats d’Entrée express qui reçoivent une offre d’emploi admissible d’un employeur canadien ou qui sont désignés au titre du Programme des candidats des provinces seront invités à présenter une demande de résidence permanente peu après – une différence clé entre le système Entrée express et le Programme des travailleurs étrangers temporaires, lequel est utilisé uniquement pour combler les pénuries temporaires de main‑d’œuvre et de compétences. Les offres d’emploi seront assujetties au processus d’étude d’impact sur le marché du travail d’Emploi et Développement social Canada en vigueur à ce moment.

Quelques faits

  •     Le Plan d’action économique du Canada de 2014 prévoit un investissement initial de 14 M$ sur deux ans et de 4,7 M$ annuellement par la suite pour assurer la réussite de la mise en œuvre d’Entrée express.
  •     Entrée express contribuera à rendre le système d’immigration du Canada plus rapide et plus apte à répondre aux besoins de l’économie et du marché du travail.
  •     Entrée express permettra à Citoyenneté et Immigration Canada de sélectionner les candidats qui sont les plus susceptibles de réussir sur le plan économique au Canada, plutôt que de traiter passivement toutes les demandes en attente.
  •     Les candidats d’Entrée express qui seront invités à présenter une demande de résidence permanente pourront s’attendre à des délais de traitement plus courts, soit de six mois ou moins.

« Le gouvernement s’emploie à réformer le système d’immigration économique du Canada pour le rendre plus rapide, plus équitable et plus souple, de façon à s’assurer que les besoins du Canada sur le plan du marché du travail sont comblés. Entrée express permettra d’établir des liens entre les candidats à la résidence permanente et les employeurs qui n’ont pas réussi à trouver des citoyens ou des résidents permanents du Canada qualifiés pour doter leurs postes vacants, et d’amener rapidement ces candidats au pays. Le gouvernement collabore étroitement avec ses partenaires provinciaux et territoriaux, ainsi qu’avec les employeurs, pour faire en sorte que le lancement d’Entrée express, en janvier prochain, soit un succès. »

Chris Alexander, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada