Photos remise Prix France-Canada 2015

Ecrit par Association Nationale France-Canada on. Posté dans Activités culturelles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En ce jour d’ouverture du salon du livre, nous avons eu le plaisir de recevoir Madame Béatrice Duval, directrice des Editions Denoël. Notre président, Bruno Bourg-Broc, souligne que cette deuxième édition de notre Prix littéraire France-Canada montre toute la diversité que ce prix nous offre. En effet l’année dernière, le prix avait été décerné à un auteur anglophone, Joseph Boyden, et cette année c’est une francophone qui est récompensée, Jocelyne Saucier, pour son roman Les héritiers de la mine.

Madame Duval partage avec nous les émotions lorsqu’elle a découvert Il pleuvait des oiseaux, autre roman très récompensé de cette auteure. Elle se souvient de l’immense plaisir qu’elle a eu de la recevoir – sachant que Jocelyne Saucier est une personne qui ne quitte que très rarement sa région de l’Abitibi-Témiscamingue et qui, pour l’anecdote, a eu la malchance de venir à Paris un jour de grève ! Bruno Bourg-Broc demande à Madame Duval ce qui l’a touche le plus dans les romans de Madame Saucier. En plus de l’extrême tendresse qu’elle porte à ses personnages, c’est la présence palpable de la nature qui en devient quasiment personnage. Si l’homme est en harmonie avec elle dans Il pleuvait des oiseaux, ici nous avons affaire à une nature malmenée puisque l’histoire se déroule autour d’une mine, dans une ville qui fini à l’abandon. C’est cette nature torturée qui est au cœur du drame que portera cette famille de 21 enfants, que nous découvrons tout au long de ce roman. Loin de nous perdre dans cette improbable fratrie turbulente, Jocelyne Saucier nous fait découvrir la personnalité et le rôle de chacun au côté de ce père obsédé et rongé par sa mine et cette mère si discrète et pourtant tellement présente pour chacun.

Bruno Bourg-Broc remet, au nom de l’association, le prix France Canada pour Madame Saucier et demande à Madame Duval comment les Editions Denoël en feront la communication. Madame Béatrice Duval remercie l’Association Nationale France-Canada de récompenser Jocelyne Saucier, qu’elle appelle avec beaucoup de tendresse « son auteure chouchoute », et nous explique qu’un bandeau Prix France-Canada sera présent sur le format de poche qui va bientôt sortir.

Chacun est invité à partager un verre de l’amitié pour célébrer la récompense de ce roman où le malheur ne réussit jamais à ternir la bienveillance.