Le film français « Premières solitudes » présenté aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal

Seul festival au Québec entièrement dédié au documentaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) offrent au public le meilleur du cinéma du réel en rassemblant les grands auteurs et les nouveaux talents à découvrir.

La 21e édition des RIDM a débutée ce 8 novembre et finira le 18 novembre 2018, les projections auront lieu à la Cinémathèque québécoise, au Cinéma du Parc, à l’Université Concordia, au Cineplex Odeon Quartier Latin, au Cinéma Moderne, au Cinéma du Musée, à la BanQ.

Cette année, le film Premières solitudes de la documentariste française Claire Simon sera présenté.

Ils et elles ont entre 16 et 18 ans et étudient dans un lycée d’Ivry, en banlieue parisienne. Mais ce ne sont pas les salles de cours que Claire Simon nous montre de leur quotidien : elle préfère ici filmer les « interstices », ces petits moments où les élèves profitent d’un creux dans l’emploi du temps scolaire pour discuter à deux, trois ou quatre, sur un banc ou un muret. Tous ont en commun un sentiment de solitude : que leur famille soit étouffante, absente, recomposée, issue de l’immigration, ils découvrent mutuellement leurs histoires intimes et se réconfortent par le dialogue et l’amitié. La cinéaste nous permet de partager leurs émois, entre l’inquiétude qui caractérise cet âge fragile où l’on s’apprête à passer à l’âge adulte et l’espoir face à un futur de tous les possibles.

Plus de renseignements sur les projections de ce film et sur l’ensemble de la programmation 2018