Histoire de France-Canada

Pendant et au lendemain de la 2ème guerre mondiale, plusieurs sociétés d’amitié franco-canadienne s’étaient crées à l’initiative de quelques animateurs soucieux de faire connaître le Canada à nos compatriotes encore mal informés.

En 1942, Jacques Henry et quelques amis créaient dans la clandestinité la « Fédération Normandie-Canada ». En 1946, Lucien Bertin fondait à Paris l’Association « Jeunes France-Canada » et en 1947 « l’Accueil franco-canadien ». Dans les mêmes années, voyaient le jour, ici et là, divers groupements et sociétés poursuivant le même but : « Les associés de la Flèche-Montréal » de M. J. de Montgascon, « Pays-de-Loire Canada » du Docteur Georges Durand, « Les Amitiés France-Canada » de Jean Michaut de Bar-sur-Aube. À l’Assemblée Nationale, M. J. Raymond-Laurent organisait le premier groupe parlementaire France-Canada.

Vint le temps de coordonner les efforts dispersés. À l’automne 1949, les responsables de ces différents mouvements se réunissaient au Ministère des Affaires Étrangères sous la présidence de M. Dennery, directeur d’Amérique. Ce jour là, furent posées les bases de l’Association Nationale France-Canada sous les auspices du gouvernement français et de l’Ambassadeur du Canada à Paris, S.E. le Général Vanier. Les statuts furent déposés à la Préfecture de la Seine le 2 Février 1950. Ils précisaient trois buts principaux :

  • Développement des relations culturelles, économiques et touristiques entre la France et le Canada,
  • Coordination à l’échelon national des mouvements d’amitié franco-canadienne,
  • Renforcement sous toutes ses formes de l’amitié entre les Français et les Canadiens.

Aux comités anciens, s’en ajoutèrent peu à peu de nouveaux répartis à travers la France. La liaison fut assurée pendant 20 ans par un petit bulletin, qui devint un journal : Parallèle 48.

L’Association Nationale France-Canada a, en dehors de ses activités culturelles et de ses congrès, pour objectif de favoriser des échanges pour les jeunes et de leur proposer, sous certaines conditions, des bourses pour un séjour au Canada.

De hautes personnalités se sont succédées à la présidence de l’Association Nationale France-Canada : le premier fut Monsieur J. Raymond Laurent, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, ancien Ministre, qui assuma cette fonction jusqu’à sa mort le 26 Mars 1969. Lui succédèrent Messieurs Louis André, P. Garet, Pierre Lepage, Adolphe Chauvin, Xavier de Villepin, Jacques Golliet, Alain Lambert, Marcel-Pierre Cléach, Bruno Bourg-Broc et Marc Laffineur.

 

En décembre 2017, dans le but de réaliser le regroupement de l’association de préfiguration pour la création de la Fondation France-Canada pour la Jeunesse (FFCJ) et de l’association France-Canada, la clôture de la FFCJ est votée. France-Canada, qui est nommée bénéficiaire des avoirs de la FFCJ, reprend l’organisation de l’ensemble des programmes d’activités très prometteurs de la FFCJ.