Hatchimals et autres inventions canadiennes

Ecrit par Association Nationale France-Canada on. Posté dans Actualité

Une compagnie de Toronto a inventé le jouet le plus adulé de cette année : les Hatchimals

La conception de l’article de Noël le plus recherché de cette saison a débuté il y a deux ans. Les employés de la société de jouets Spin Master discutaient de la popularité des vidéos «unboxing» sur YouTube, où les gens déballent des cadeaux ou se contentent de découvrir le jouet à l’intérieur d’un œuf Kinder. De ces discussions, sont nés les Hatchimals, jouets robotiques qui ont suscité une frénésie sur les deux côtés de l’Atlantique cet automne.

Les Hatchimals sont des créatures fourrées, semblables à des oiseaux, qui sont vendues à l’intérieur d’une coquille d’oeuf de 25 cm de hauteur. Les enfants doivent le câliner pendant environ une demi-heure avant que la créature n’en sorte. Une fois hors de sa coquille, ses compétences évoluent en interagissant avec le joueur, imitant la croissance d’un être vivant passant du nourrisson au tout-petit puis évolue.

Que ce soit en Grande-Bretagne, au Canada ou aux États-Unis, des parents inquiets se sont alignés devant les magasins dès l’ouverture tentant en vain de trouver le jouet épuisé. Alors que les détaillants luttaient pour réapprovisionner leurs étagères, Spin Master commençait à expédier les Hatchimals par avion de ses usines en Chine plutôt que par voie maritime. Et, inévitablement, les revendeurs sont apparus sur des plateformes comme eBay, demandant des centaines, voire des milliers, de dollars pour un jouet qui se vendait à 69,99 $.

L’engouement pour les Hatchimals montre à quel point la compagnie de Toronto, fondée par trois amis en 1994, est devenue un acteur de premier plan dans le monde imprévisible et très concurrentiel de la fabrication de jouets où le succès dépend des goûts toujours changeants des jeunes. Spin Master avait prévu que le jouet serait un succès auprès des filles de 6 à 8 ans, mais a constaté qu’il était aussi populaire auprès des garçons et des enfants plus âgés.

À la fin octobre, les ventes des différentes versions des Hatchimals tenaient 4 places, dont la 1ère et 2nde, dans la liste des 10 articles les plus vendus aux États-Unis. Les Hatchimals ne sont plus parmi les articles les plus vendus seulement parce qu’ils sont en rupture dans les rayons !


D’autres grandes inventions canadiennes

L’insuline

Découvert en 1922 par Frederick Banting, Charles Best et James Collip

Le Talkie-Walkie

Inventé en 1942 par Donald L. Hings et Alfred J. Gross  

Le rouleau de peinture

Créé par Norman James Breakey  

Le fauteuil roulant électrique

inventé par George Klein  

La purée de pommes de terre instantanée

Inventée par Edward Anton Maria Asselbergs en 1960  

Le sonar

L’ingénieur canadien Reginald Fessenden a construit un premier système de sonar en 1912  

La radiomessagerie et la pagette

La radiomessagerie est inventée par Alfred J. Gross en 1949  

Le téléphone

Créé par Alexander Graham Bell, le scientifique, ingénieur et inventeur canadien d’origine écossaise  

Le sac à poubelle

Créé en 1950 par les Canadiens Harry Wasylyk, Larry Hansen et Frank Plomp  

Le stimulateur cardiaque

John Alexander «Jack» Hopps était l’un des pionniers du stimulateur cardiaque sur lequel il a travaillé à partir de 1949, avec Wilfred Bigelow et John Callaghan  

La boite à oeufs en carton

Inventé par le Britanno-Colombien Joseph Coyle en 1911


La pile alcaline

Inventée par l’Ontarien Lewis Urry en 1954


La motoneige

Inventée en 1937 par le Québécois Joseph-Armand Bombardier


La souffleuse à neige

Inventée en 1925 par le Montréalais Arthur Sicard


Le Canada Dry

Imaginé en 1907 par John J. McLaughlin


Le Trivial Pursuit

Imaginé par Chris Haney et Scott Abbott en 1979