Bienvenue aux francophones !

Ecrit par Association Nationale France-Canada on. Posté dans Immigration

Le volet Mobilité francophone permet de faire venir plus de nouveaux arrivants dans les communautés francophones en situation minoritaire hors du Québec

Le gouvernement du Canada a indiqué le 1er juin, qu’à compter de ce jour, les employeurs canadiens qui embauchent des travailleurs temporaires d’expression française à l’étranger et qui souhaitent travailler dans des communautés francophones en situation minoritaire au Canada seront dispensés de l’étude d’impact sur le marché du travail. Les employeurs auront plus de facilité à les embaucher grâce à cette dispense.

Avant de lancer Mobilité francophone, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a consulté des communautés francophones en situation minoritaire et des organisations qui œuvrent dans ce domaine partout au Canada, afin de veiller à ce que ce nouveau volet de permis de travail temporaire du Programme de mobilité internationale respecte les intérêts et les besoins de ces communautés.

L’immigration, tant temporaire que permanente, a un rôle à jouer pour soutenir le dynamisme et la vitalité des communautés francophones en situation minoritaire au Canada », a déclaré le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum. « Mobilité francophone profite aux employeurs, aux nouveaux arrivants et aux communautés en situation minoritaire, en plus de favoriser la diversité de notre pays. »

Les gens qui travaillent au Canada et possèdent un permis de travail temporaire sous le volet  Mobilité francophone seront en mesure de demeurer au Canada assez longtemps pour acquérir une précieuse expérience de travail dans le contexte canadien. Cela les aidera à se qualifier pour les programmes de résidence permanente et augmentera la probabilité qu’ils soient invités à présenter une demande de résidence permanente par l’entremise du système Entrée express.

« La mise en place de Mobilité francophone est une très bonne nouvelle, puisque l’objectif spécifique est l’accroissement du nombre d’immigrants d’expression française qui s’installent dans nos communautés. La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) et les Réseaux en immigration francophone sont fiers d’avoir collaboré au développement de cette initiative », a précisé Sylviane Lanthier, présidente de la FCFA du Canada.

Mobilité francophone est conçue pour les travailleurs étrangers qualifiés qui cherchent à venir travailler dans une province ou un territoire hors du Québec et qui ont été sélectionnés lors d’une activité promotionnelle coordonnée par le gouvernement fédéral et les intervenants des communautés francophones en situation minoritaire visant à encourager l’immigration francophone.